L’INTERPRETATION DANS LE CHANT

Comment et pourquoi interpréter une chanson ?

Bonjour, aujourd’hui, je vous explique pourquoi et comment interpréter un chant. Que ce soit pour un concert, pour un concours, ou juste pour chanter entre amis, interpréter votre chant rajoute un supplément d’âme à votre voix. Nous verrons d’abord la définition de l’interprétation. Puis, je vous offrirais mes 5 astuces de coach vocale pour travailler votre interprétation musicale.

Qu’est-ce que l’interprétation d’une chanson ?

La technique vocale et l'interprétation du chant sont aussi importantes l'une que l'autre
Chanteur interprète concentré pour l’enregistrement en studio

Comme je suis bonne élève😊, je vous donne, pour commencer, la définition du dico Le Robert
Interprétation : « Action d’expliquer, de révéler la signification d’une chose obscure ; son résultat. « 

Cela signifie que, en chantant, vous donnez plus qu’un simple texte en chanson. Vous donnez un peu, ou beaucoup d’ailleurs, de vous-même, pendant votre concert, à travers votre voix. En chantant, vous montrez votre puissance et votre grandeur : c’est ça interpréter.
Alors c’est certain, c’est important de chanter juste, en rythme, d’avoir une voix bien placée. Mais pour moi, il est primordial de travailler son interprétation. C’est grâce à ce travail que vous donnerez des frissons à votre public😎🥳 .

C’est grâce à ce don de soi que vous dépasserez les mots de la chanson et rentrerez dans ses mots, dans sa nature profonde. Vous commencerez alors à inscrire votre personnalité, vos particularités dans votre voix et votre chant. Vous apprendrez à lâcher prise sur la technique et à prendre des risques. Des risques de faussetés, des risques de manquer de souffle.

Car c’est justement quand la voix est proche de l’abîme, de la cassure, qu’il se passe alors un truc particulier. L’air devient plus dense, les spectateurs ont les poils des bras 😮 qui se soulèvent. Et là on se dit : Wouaouh !! j’ai parlé à mon âme, à l’âme des spectateurs… J’en parle aussi dans mon article sur The Voice, allez le voir si vous voulez en savoir plus.

Tout ce que je raconte s’applique à tous les styles, que ce soit du rap, de la pop, ou de l’opéra.

Voyons maintenant les astuces et exercices qui me semblent les plus importants pour travailler cette fameuse interprétation.

5 exercices pour être un super interprète de la voix

En tant que coach vocal, je vous promets que ces exercices vont permettre de réduire vos freins, vos peurs : peur de se montrer, peur de chanter faux, peur d’être aphone 🤨? Dites-moi, de quoi avez vous peur quand vous chantez, ça m’intéresse!!Laissez-moi un commentaire et j’y répondrais avec plaisir.
Moi perso, j’ai toujours le trac 😨 avant de commencer un concert. Je crois que ma plus grande peur, c’est d’oublier les paroles🙄…

Démonter le morceau pour mieux l’interpréter

Ce que j’entends par démonter le morceau, c’est revenir au texte et à la mélodie d’origine, je m’explique. Quand un chanteur ou une chanteuse découvre une chanson, le compositeur arrive avec une partition , donc une mélodie de base et un texte de base. Au départ, même si c’est l’interprète lui-même qui a écrit ses paroles et sa mélodie, il va commencer par travailler la précision et la justesse du son. Il peaufine ensuite le rythme. Et dans une troisième temps, l’artiste se concentre sur la plus belle façon de se dévoiler.

C’est très reconnaissable dans les standards de jazz qui sont chantés par des chanteurs ou chanteuses très différentes, parfois même par des instrumentistes. Je vous donne l’exemple de All of Me, repris par énormément d’artistes, notamment Ella Fitzgerald, Django Reinhardt à la guitare, Franck Sinatra, ou Billie Holiday et tellement d’autres.
Si vous écoutez 5 versions différentes de ce morceau, et bien il n’y en a pas une semblable à l’autre. Pourquoi ? Parce que chaque chanteur y a mis sa patte, sa personnalité. Donc démonter le morceau signifie retrouver la mélodie originale sans effets de voix, sans vibes, pour pouvoir ensuite l’adapter vraiment à votre caractère.

Un coach vocal pourra vous aider à faire ce travail. Louane ne chante pas comme Lara Fabian, et ce qui fait toute la beauté de cet art qu’est la chanson. Et surtout parce que vous ne pouvez pas chanter exactement comme vos idoles. Vous vous éclaterez dix fois plus en chantant avec vos propres émotions, avec votre propre timbre et grain de voix.

C’est ça la magie de la musique : plus vous êtes vous-même, et plus ça plaît au public. Vous n’êtes pas obligés de vous conformer à la norme, comme dans la vie, bien au contraire. C’est vos différences dévoilées qui font votre talent.

En résumé, revenez à la base de la chanson, mélodie sans effets, rythme simple sans modulation ou changement. Une fois que vous avez maîtrisé le texte, la mélodie et le rythme de base, alors seulement vous pouvez commencer à mettre de votre cœur dans la chanson.

Travailler la mélodie avant les mots et le texte

Quand vous êtes débutant, et même après en fait, il est vraiment prématuré de chanter direct avec la bande-son ou le karaoké. Petit rappel de définition : une bande-son est l’enregistrement de la chanson sans la voix. Le karaoké, c’est la même principe mais avec les paroles qui défilent sous la mélodie, en vidéo.
On est nombreux dans ce cas : pressés de chanter comme les pros, on veut tout de suite chanter avec la vidéo YouTube ! Au secours !!!! Vous êtes trop pressé 🤨! Avant de chanter la chanson complète essayez une nouvelle méthode :

1/ Chantez d’abord juste la mélodie en lalala: jusqu’ici ça va. Cela vous permettra d’apprendre la mélodie, de vous familiariser avec elle, et, oserais-je dire, qu’elle se familiarise avec vous.

2/ Une fois que vous chantez parfaitement la mélodie, je vous propose de la chanter avec les voyelles seulement. C’est super important parce que le placement de la voix est différent pour chaque voyelle. Pas de stress, allez-y tranquille et votre corps saura faire😉 ! Donc je reprends, un I ou un U ferme la bouche, un O et un A se chantent plutôt bouche ouverte. On chante donc chaque voyelle avec un placement un peu différent.

3/ Lorsque la mélodie est fluide, que les notes sont justes et précises, vous pouvez alors ajouter les consonnes.

Cette façon de décomposer la chanson va beaucoup vous apporter dans votre interprétation. Votre corps va l’apprivoiser, pas à pas, et la chanson se mettra au service de votre voix, et pas l’inverse.

Décomposer toutes les syllabes pour ancrer votre chant

Voici un exercice pour les courageux et les patients😶 !! ohé ohé vous êtes là ??Je vous entends pas ? Ah si salut y a quelqu’un! Cet exercice est pour toi 😉.

Ici il s’agit de décomposer la mélodie syllabe par syllabe. Je m’explique : à chaque respiration vous chantez une syllabe du texte.

Exemple : dans la chanson s’il suffisait d’aimer, de céline Dion, « je rêve son visage je décline son corps ».
Vous inspirez, puis chanter Je sur toute l’expiration. Pause.
Vous re-inspirez puis chanter : sur toute l’expiration. Pause. Et ainsi de suite jusqu’à la fin.

Je sais c’est vraiment un exercice long et lent. Mais quelle efficacité incroyable !!! Essayez un coup et s’il vous plait faites-moi un retour ! Dites-moi ce que vous en pensez !

Un bon interprète du chant vit sa chanson et ne fait qu'un avec elle
Ce chanteur ne fait qu’un avec sa musique!

Enrichir la chanson et sa voix avec ses propres émotions

Ce paragraphe traite d’une des bases de l’interprétation du chant , sa définition même, oserais-je dire. On repart sur un exemple.
Pour chanter « je suis malade » de Serge Lama, écoutez et sentez d’abord ce que cette chanson vous fait à l’intérieur. Que ressentez-vous en l’écoutant ? Est-ce que ça vous rappelle des souvenirs de votre vie ? Est-ce que vous avez des émotions particulières ?

Notez-le bien, et en chantant cette chanson, allez chercher en vous, dans votre vie, dans vos souvenirs, des émotions qui vont habiller votre chanson avec vos ressentis personnels. Ici ce sera plutôt la tristesse, la colère ou encore la dépression.
Ce que je vous propose là est un boulot de comédien, c’est aller chercher en soi de quoi personnaliser son texte.

Vous pouvez bien sûr écouter les différentes versions chantées par les différents artistes pour vous en inspirer. Mais ça ne doit pas vous servir de base de travail! Rien ne sera plus puissant que de réussir à exprimer vos tripes personnelles😉.

Tordre la chanson pour trouver votre interprétation

Ce qu’il faut comprendre par tordre la chanson, c’est le fait de la chanter avec plein d’émotions différentes.

Si je reprends « Je suis malade » de Serge Lama, chantez-la gai en entier. Puis refaites-la triste. Testez là avec pleins d’émotions différentes et contradictoires : la colère, la gaieté, le plaisir, la rage, la dépression, la sérénité, l’angoisse, l’hystérie, l’inquiétude, la confiance. Allez chercher dans toutes les palettes des émotions de petites touches pour colorer la chanson de plusieurs couleurs! C’est ce qui fera la richesse de votre jeu, qui fera que la chanson est vôtre et non juste la copie d’un autre chanteur.

Le plus important à retenir de cet article sur l’interprétation, c’est que vous devez vous approprier la chanson et la mettre à vos couleurs. C’est tout aussi important que la technique vocale de placement , justesse et autres. Et surtout, ayez confiance en vous. Je suis intimement persuadée que toute personne a mille richesses à offrir. Osez vous montrer et vous révéler. Et vous verrez que plus la chanson sera en accord avec qui vous êtes et plus vous aurez de succès!!!😉
Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à vous abonner à ce blog pour recevoir les nouveaux articles par mail. Bonne journée😎.

,

C'est votre interprétation du chant qui fera vos succès auprès du public
Et voilà le résultat: un public à vos pieds!!
Si cet article vous a plu, vous êtes libre de le partager
  • 199
  •  
  •  
  •  

Merci de laisser un commentaire